J'ai découvert le Massage Terpsichore lors du salon Vivez Nature en Novembre 2015.

Parmi tous les stands de massages présents sur ce salon, celui-ci se démarquait par son originalité de nom et la présence de Bernard BEMER. Quel sens donner à ce massage ? Quelles différences avec ceux que j'ai appris et tous les autres ?Je me sens inexorablement attirée: la curiosité ou plutôt un appel de ce qui pourrait changer ma pratique. J'étais, à cette période de ma vie, dans une phase de changement, de transition, de nouveau départ.

Un mois auparavant, j'avais décidé de reprendre ma profession d'infirmière libérale après trois ans d'inactivité.

En parallèle, je pratiquais différents massages de bien-être : californien, hawaïen, balinais …mais même en y apportant le meilleur de moi-même, je me sentais enfermée dans ces protocoles. Certes, je prenais du plaisir à donner, mais ce côté passif du massé avait quelque chose de frustrant pour moi.

En discutant quelque temps avec Bernard, j'ai compris que ce massage ne pouvait pas mieux tomber.

Il me propose de tester le massage habillé durant 10 minutes. Je perçois dans mon corps, par ses mains expertes comme un éveil de mes cellules. Un voyage hors du temps et de l’espace.

Une révélation s'impose à moi. Cette rencontre se produisait à un moment qui faisait profondément sens pour moi.

Sans en connaître le déroulement, la portée, le contenu, j'étais persuadée que cette formation allait changer ma vie.

Dès le premier week-end, lorsque j'ai découvert les principes de bases de ce massage ainsi que la convention de cet apprentissage, j'ai pris conscience de toute la rigueur, la technicité et l'exigence de ce massage.

J'ai remis en question mes gestes, mes prestations, mon savoir faire. J'avoue que ce fut très inconfortable pour une première approche, et avant la fin du stage, je n'étais pas encore très sûre de poursuivre la formation. Persévérante, j'ai pris conscience que ce massage ne ressemblait à aucun autre. C'est cette magie de l'instant présent. J'ai appris les bases, la structure comme un musicien apprend ses notes et son solfège. Vient ensuite la création: on y met tout son être, toute son âme pour en faire une symphonie.

Ma pratique des massages s'est modifiée au fil des apprentissages et des acquis. Les gestes sont beaucoup plus lents et profonds.

J'ai du plaisir à masser.

J'oublie tout, je découvre mes capacités et je fais enfin confiance dans ce que je suis et ce que je sais faire.

Pour moi c'est une évidence,  je suis  actuellement en troisième niveau pour devenir Somatothérapeute en Méthode Terpsichore fin 2019 . 

Je suis sur le chemin de cette merveilleuse aventure qui est un grand voyage vers soi.

J'ai une profonde gratitude envers Bernard et Olga BÉMER, les Directeurs de Formation à cette méthode, qui sont  deux talentueux artistes.

Je vous invite à découvrir leur site:

http://www.terrepsycorps.com/